Soins palliatifs, soins de support, accompagnement

De Mediwiki - Wiki des ECN medecine
Aller à : navigation, rechercher

A lire en cancérologie

Soins palliatifs, soins de support, accompagnement

Ccomprendre les "soins palliatifs"

L'objectif est la prise en charge de la douleur, de la souffrance du patient et de sa famille. La belle phrase pour vous faire comprendre de quoi on parle : "ce qu'il reste à faire quand il n'y a plus rien à faire". Dans ce type de question, il faut bien mettre en évidence que vous avez compris la souffrance du patient. Il faut prendre en considération la dimension humaine et éthique.

Comprenant cela, dans votre pratique, il s'agira de ne pas interdire de fumer un cancéreux en stade terminal, d'apporter des soins de confort pour améliorer le bien être du patient, d'apporter un soutien aux familles.

A mon sens, le plus difficile pour nous, jeunes médecins plein de fougue et d'espoir, c'est d'accepter la dimension palliative, et ne pas la percevoir comme un échec. Je veux dire qu'on n'est plus dans une démarche CURATIVE : vous ne sauverez plus votre malade, vous ne ferez que l'accompagner dans sa fin de vie du mieux possible.


Comment répondre aux questions type "soins palliatifs"

Sachant tout cela, vous comprendrez bien qu'il est difficile de vous coller sur ce genre de sujet, car chaque cas est différent... Donc pour l'ECN, à part un truc gros comme une maison, on ne peut pas vraiment vous reprocher d'avoir eu une conduite plutôt qu'une autre, tout se discute ! Exemple : votre patient vomit, faut il lui poser une sonde nasogastrique ?


Les règles simples de réponse :

  • Parler de prise en charge globale
  • Ne rien négliger en soins de confort : matelas anti escarre, de la creme hydratatante sur une peau seche, des soins de bouche...
  • On ne laisse pas les gens souffrir : votre politique d'antalgique doit être revue à la hausse
  • Ne laisser que le strict minimum en terme de traitement curatif : retirer les perfusions dans la mesure du possible, diminuer la prise de comprimé, espacer les surveillances...
  • Reduire le nombre de bilans.

Les cas particuliers :

  • La scopolamine : c'est LE médicament à connaitre et à utiliser en soins palliatifs. Il est utilisé pour diminuer les sécretions bronchiques responsables des encombrements pré mortem et permet d'améliorer les sd occlusifs.
  • La corticothérapie : efficace contre les sd occlusifs, largement utilisée en cancérologie à visée anti oedémateuse faisant parfois régresser temporairement un sd tumoral.
  • La morphine : sa prescription doit être réalisée sur ordonnance sécurisée et doit toujours être accompagnée d'un traitement contre la constipation plus ou moins un anti nauséeux. A lire : règles de la prescription de morphine.