Rédaction des dossiers

De Mediwiki - Wiki des ECN medecine
Aller à : navigation, rechercher

La correction de l'ECN

  • Il faut tout d'abord savoir que les correcteurs sont des PUPH et qu'ils n'en sont pas toujours ravis : ils passent une semaine à corriger les copies dans un hôtel.


  • Ils commencent par établir une grille de correction avec une trentaine de spécialistes qui n'ont pas forcément un rapport avec la spécialité du dossier. Ils testent ensuite la grille sur une cinquantaine de copies et font des ajustements au besoin. La grille est identique au sein du même jury mais peut varier d'un jury à l'autre.


  • Il faut savoir que la grille est composée de mots clés, il peut y avoir des 0 au question, des points négatifs, et des points bonus (pertinence de la reflexion, orthographe, connaissances...). Le correcteur lit transversalement la copie à la recherche pour chaque question des mots clés. Il coche ceux qu'il trouve sur la grille informatisée, l’ordinateur calcule la note et vérifie ensuite avec la seconde correction. La note moyenne est validée si il y a moins de 15 % de différence entre les 2 notes. Sinon, il y a une troisième correction.


  • Evidemment Les correcteurs aiment autant éviter les multiples corrections, ils passent en moyenne 7min par copie... Autant donc être le plus efficace possible.


Conseils rédactionnels de base

Sachant tout cela, vous vous doutez bien qu'au delà de vos connaissances et de votre travail de préparation, votre note dépend énormément de ces paramètres. Voici donc quelques conseils pour mettre toutes les chances de votre côté :

  • Lire attentivement l'intégralité du dossier et repérer les pièges : noter dans un coin du brouillon les zéros potentiels et toutes les idées qui vous viennent à l'esprit à la 1ere lecture.


  • Ne pas faire de grosse boulette : rien de pire pour énerver un correcteur, même si vous ne perdez pas directement de point, il sera moins indulgent sur le reste de la copie et vous attribuera moins facilement des points bonus.


  • Lire attentivement la question et y répondre strictement : faire du zèle est risqué, cela n’apporte pas de point et en fait même perdre quand on n’a plus assez de temps pour finir. Encore plus difficile à respecter : répondez uniquement à la question. En effet si aucune justification n’est demandée, la grille ne comportera pas de justification.


  • Pour faciliter la lecture de votre chef d'œuvre, faîtes très attention à votre écriture et à votre présentation. Les longues phrases fleuves ne sont pas appréciées ! Sans adopter un style télégraphique, je vous conseille de mettre des tirets et d'organiser votre réponse.

Souligner les mots importants, c'est à double tranchant : ça met certes les mots clés en évidence, mais vous courez le risque que le correcteur ne lise pas les autres mots !!!


  • Les grilles de correction peuvent être très simples : c'est une question de bon sens, on attend de vous que vous restiez simple et cohérents. Imaginez un orthopédiste qui rédige la grille de correction sur un lymphome, vous imaginez bien que de connaître les classifications par cœur ne vous serons pas nécessairement d'une grande utilité !


  • Les grilles de correction ne sont pas connues en dehors des correcteurs : celles qui circulent ne sont pas officielles ! Inutile donc de se baser sur les annales de l'ECN pour savoir exactement ce qu'on attend de vous : tous les gens que je connais qui ont très bien réussi m'ont dit qu'ils étaient restés extrêmement basiques...

Il est quand même très vivement conseillé de bien lire et connaitre les annales de l'ECN. Bien que les questions et les sujets soient différents chaque année, il est clair que ce qui est déjà tombé, retombe. Et puis il est quand même vivement conseillé de comprendre l'esprit des annales de l'ECN. Cet esprit est assez différent de celui des confs, ou des concours blancs !


A BON ENTENDEUR...