Pneumopathie interstitielle diffuse

De Mediwiki - Wiki des ECN medecine
Aller à : navigation, rechercher

PNEUMOPATHIES INFILTRATIVES DIFFUSES

PHYSIOPATHOLOGIE

- Infiltration diffuse du tissu conjonctif pulmonaire.
- Étiologie très diverses

CLINIQUE

- Interrogatoire : mode de début, ATCD, traitement, exposition professionnelle…
- Signe généraux : AEG…
- Signe respiratoire : dyspnée, toux
- Signe physique : râles crépitants si fibrose, hippocratisme digital
- Signes extra-respiratoires (cutanés, articulaires, ganglionnaires…)

FONCTIONNEL

- Effet shunt gazométrique (GDS) : PaO2+PaCO2 < 120
- Syndrome restrictif (EFR) : diminution de CPT et CVL
- Trouble de la diffusion: altération de la DLCO
- Éventuellement épreuve d’effort (plus précoce)

BIOLOGIQUE

- Polyglobulie
- VS, CRP a la recherche d’origine secondaire
- ECA : arguments pour une sarcoïdose

RADIOLOGIQUE

  • Syndrome interstitiel: Opacité à limites nettes (micronodulaire, nodulaire, réticulaire ou linéaire, non systématisées, sans bronchographie aérien+/6 associé à ligne de Kerley .

Evolution vers fibrose comprenant une rétraction; travées fibreuses et déformation en rayon de miel

  • Scanner thoracique Haute Résolution (coupes millimétriques): même sémiologie mais d’apparition plus précoce.

Parfois nécessité de biopsie pulmonaire..

ETIOLOGIES

  1. Sarcoïdose: 40%
  2. Fibrose pulmonaire primitive 15%
  3. Pneumopathies d’hypersensibilité: maladie du poumon fermier et maladie de l’éleveur d’oisea: sérologies++
  4. Pneumoconiose (silicose surtout)
  5. Médicamenteuse (bléomycine, amiodarone, sels d’or, D penicillium)
  6. Histicytose X
  7. Collagénose, Sclérodermie++

EVOLUTION

- Insuffisance respiratoire chronique avec fibrose pulmonaire ou HTAP
- Risque de décompensation aigu persistant

DIAGNOSIC DIFFERENTIELS

- OAP (atteinte interstitielle)
- Origine infectieuse
- Lymphangite carcinomateuse

TRAITEMENTS

Mesures symptomatiques

- O2
- Kinésithérapie
- Prise en charge nutritionnelle
- Arrêt du tabac
- Bronchodilatateurs si part obstructive associée
- Reclassement professionnel

Traitement étiologique

- Arrêt du médicament
- Corticothérapie forte dose avec mesures associées, décroissance progressive et dose minimale efficace
- Si échec Immunosuppresseur (Endoxan…)

EN VRAC

LBA Normal: 150000 éléments, 90% de macrophages, 5 à 10% de lymphocytes et <2% de PNN



Rédigé par Jean PASTRE (interne de pneumo à Lille)