Polyarthrite rhumatoïde

De Mediwiki - Wiki des ECN medecine
(Redirigé depuis PR)
Aller à : navigation, rechercher
Dialog-warning.png
Cette page est une ébauche. Elle mérite des améliorations.

Si vous voulez contribuer, cliquez simplement sur l'onglet modifier.
N'hésitez pas à corriger, compléter, modifier !!

Consultez également les autres pages dont le contenu est à réviser.
  • Fréquent ++ des rhum inflammatoire chronique. - Facts génétique hormonal, neuro psy, immuno.
  • La SYNOVITE INFLAMMATOIRE est la lésion élémententaire responsabble de la destruction articulaire.
  • La PR débutante est un diagnostic URGENT « fenêtre d’opportunité thérapeutique ». Polyarthrite bilatéral, symétrique et nue (pas de signe extra articulaire ou axial associé). Touchant les poignets ou les MCP ou IPP. De rythme inflammatoire.


Examens paracliniques de la polyarthrite rhumatoïde

Signes BIOLOGIQUES

  • Standard : NFS (hyperleuco, SI, bicytopennie) - VS - CRP (pronostic de l’évolution) - BHC - CREAT, BU+++ (prot ? ou hematurie ? si + >> vascularite ? ANCA ?)
  • Liquide SYNOVIAL : cyto, bacterio, anapath
  • Eliminer infection virale : hepB/hepC/VIH ou bacterien : OSLER + parvoB19

Bilan IMMUNITAIRE : FR / antiCCp / FAN / Ac anti ADN natif (si + : lupus)

  1. Facteur rhumatoide (FR) : C’est une IgM dirigée contre IgG. Au début c’est souvent positif (60%) mais le FR n’est ni indispensable ni suffisant pour affirmer le diagnostic
  2. Anticorps antipeptide citrulliné (anti CCP) : Diagnostic précoce. Spé >90
  3. Anticorps anti nucléaire (AAN). Mais Ac anti ADN natif est toujours – sinon LED

Bilan IMAGERIE : Rx MAIN, POIGNET, PIEDS (f+p+3/4 avec errosion de la tete du 5e meta) + THORAX (f+p) Bilatérales et comparatives

Évolution de la polyarthrite rhumatoïde

Présence ou absence de SYNOVITE / d’EROSIONS ARTICULAIRES DAS28 / SI / Rx (errosion, pincement) / EVA / dérouillage…

Par poussées. Qui s’entend et s’aggrave. Les dégâts structuraux sont + rapide les 1ere années :

  • MAIN : Déviation cubital « coup de vent ». Déformation en col de cygne
  • POIGNET : atteinte précoce « coup de vent »
  • PIEDS : Très invalidante, pied plat valgus Atteinte MTP
  • EPAULE : Attitude vicieuse en flessum
  • COXITE RHUMATOIDE : systématiquement recherchée
  • RACHIS CERVICAL : Atteinte érosive de la charnière cervico occipitale. Peut entrainer une compression médullaire haute.

Toutes les articulations synoviales peuvent être touchées.


Aspect RX

Destruction articulaire. EROSION - GEODE - PICEMENT


Atteinte extra articulaire dans la polyarthrite rhumatoïde

AEG. Nodules rhumatoïdes (sous cutanés), adénopathies, vascularite rhumatoïde (purpura rhumatoïde, nécrose, ulcère), syndrome sec

  • Atteinte cardiaque (3 tuniques),
  • Atteinte rénale (amylose AA iatrogène) /glomérulonéphrite extra membraneuse-interstitielle.
  • Atteinte pulmonaire : infection, pleurésie rhumatoide (fibrose pulmonaire diffuse), bronchectasie
  • Atteinte hémato : ANEMIE (inflammatoire++), syndrome de FELTY (splénomégalie, leuconeutropennie)
  • Amylose AA ++


Traitements de la polyarthrite rhumatoïde

  • Information et éducation du patient
  • Soulager la douleur / repos : Antalgiques, AINS, corticoides, orthese d’ergothérapie , phyiothérapie, rééducation
  • Réduire l’activité de la maladie : APS ** MTX (bHCG…) / arava ** Anti TFa
  • Traitement local: synoviothese, infiltrations cortisoniques
  • Traitement chirurgical : pour soulager si besoin : arthroplastie.

Points clés du collège des enseignants : COFER [1]

  1. La polyarthrite rhumatoïde est le plus fréquent des rhumatismes inflammatoires chroniques.
  2. Il s’agit d’une polyarthrite bilatérale et symétrique à tendance destructrice et déformante.
  3. Le diagnostic doit être aussi précoce que possible.
  4. Certains marqueurs biologiques sont particulièrement évocateurs : présence du facteur rhumatoïde et/ou présence d’anticorps anticitruline.
  5. Il existe de nombreux facteurs pronostiques dont : la sévérité initiale clinique et biologique, le caractère érosif d’emblée.
  6. La polyarthrite rhumatoïde nécessite une prise en charge spécialisée, précoce, individuelle et multidisciplinaire.
  7. Le but du traitement est d’obtenir l’indolence et l’absence de lésions structurales, donc d’éviter le handicap.
  8. L’introduction précoce d’un traitement de fond est actuellement préconisée

Généralités en rhumatologie :

  • Toujours spécifier : horaire inflammatoire/mécanique
  • Examen bilatéral et comparatif
  • Ponction si épanchement + analyse bioch, bacterio, cyto et anapath du liquide !!!
  • Toutes nos fiches / nos fiches de rhumatologie