Insuffisance respiratoire chronique

De Mediwiki - Wiki des ECN medecine
Aller à : navigation, rechercher

254. insuffisance respiratoire chronique

Toujours secondaire à une maladie qu’il faut diagnostiquer et traiter.

  • L’IRC sur les GDS, IRC grave PaO2 < 60 mmHg et/ou une PaCO2 > 45 mmHg en AA, au repos.
  • PaO2 normale = 104 - 0,27 x âge (années) ± 12
  • Toubles liés à l'hypoxémie (dépend de la vitesse d'apparition) : cyanose, tachycardie, troubles du rythme, aggravation d'une myocardiopathie ischémique, rétention sodée, troubles neurologiques si PaO2 < 45 mmHg (céphalées, somnolence, convulsions). Coma si PaO2 < 30mmHg.
  • Troubles liés à l'hypercapnie : céphalées, désorientation temporo-spatiale, troubles de la vigilance, tremblements, asterixis, vasodilat cutanée.

Causes d’insuffisance respi. chronique

Causes intrathoraciques :

Autres causes :

Retentissement de l'insuffisance respiratoire chronique

Cardiaque et sur l'état général : Hypercapnie, hypoxémie (mise en jeu le pronostic vital). Hypertension artérielle pulmonaire. Conduit à l'insuffisance cardiaque droite.

Prise en charge de l’insuffisance respiratoire chronique

  • REHABILITATION RESPIRATOIRE : kiné (drainage, gym), entrainement a l'effort
  • Arrêt du tabac
  • Supprimer l'encombrement bronchique, lever le bronchospasme, éliminer toute source d’infection, ou d’encombrement (traitement optimial, kiné respi)

Prescription d’une OLD : oxygénothérapie longue durée

  • Eviction du facteur de risque (arrêt du tabac...)
  • Vérifier les critères d'insuffisance respiratoire chronique en période stable (hors hospit.)
PaO2 < 55 mmHg
PaO2 entre 55 et 60 mmHg, avec :
Polyglobulie (hématocrite > 55%)
Cœur pulmonaire chronique
Hypertension artérielle pulmonaire (HTAP > 25 mmHg au repos)
Désaturation nocturne

Source


Rédigé par Jean PASTRE (interne de pneumo à Lille)