Corticothérapie

De Mediwiki - Wiki des ECN medecine
Aller à : navigation, rechercher
Dialog-warning.png
Cette page est une ébauche. Elle mérite des améliorations.

Si vous voulez contribuer, cliquez simplement sur l'onglet modifier.
N'hésitez pas à corriger, compléter, modifier !!

Consultez également les autres pages dont le contenu est à réviser.

Mode d'administration des corticoïdes

  • Bolus' durée brève' (<10 jours) : risque diabetogène, immunodépresseur. Pas de décroissance des doses a l'arrêt.
  • Longue durée : dose en fonction de la pathologie, a prendre le matin, fractionner les doses si importantes. Décroissance lente et progressive des doses au sevrage, possible test au synacthène pour déceler une insuffisance surrénalienne.
  • Infiltrations : indications rhumato et neuro, prévenir le patient de la balance bénéfice risque, mesures de mise en décharge, PLA au moindre doute infectieux.

Mesures adjuvantes d'une corticothérapie

  • Mesures hygiéno-diététiques d'une corticothérapie : restriction, voire suppression des sucres d’absorption rapide ; limitation des apports sodés et supplémentation en potassium (selon le type de corticoïde et sa dose); régime enrichi en laitages et protides ; activité physique régulière.
  • Prévention de la déperdition osseuse : apport calcique suffisant associé à de la vitamine D (800 UI/j). Bisphosphonate chez les sujets à risque, nécessitant une corticothérapie prolongée supérieure à 3 mois par voie générale et à dose supérieure à 7,5 mg par jour d’équivalent prednisone.
  • Bilan préthérapeutique d'une corticothérapie : bilan infectieux a la recherche d'une porte d'entrée a bas bruit, poids du patiente, glycémie, bilan lipidique et ECG de base.
  • Prévention de l’athérosclérose : correction des autres facteurs de risque éventuels (dyslipidémie, HTA, hyperglycémie) et arrêt du tabagisme.

Moyen mnémotechnique : CIDONI

Complications des corticoïdes

  • Hypercorticiscme iatrogène : obésité facio-tronculaire ; hypokaliémie et rétention hydrosodée (œdèmes, HTA), intolérance au glucose, d’où l’éventuelle révélation ou décompensation d’un diabète, une hyperlipidémie, des manifestations cutanées : atrophie, fragilité capillaire... myopathie des ceintures prédominant aux mb inf, déperdition osseuse,
  • Ostéonécroses épiphysaires : surtout têtes fémorales, retard de croissance chez l’enfant ; aménorrhée, une impuissance, insuffisance surrénalienne
  • Complications digestives : peu d'UGD, potentialisent les AINS, perforations en cas de diverticulose colique
  • Risque infectieux
  • Manifestations neuropsychiques : propriétés orexigène, insomnies, troubles psychiatriques
  • Complications oculaires : Cataracte postérieure sous-capsulaire même a faible dose.

Moyen mnémotechnique : Facile à retenir : CORTICOIDES.



CORTICOTHERAPIE ET MESURES ASSOCIEES


Mécanisme d'action: -Anti-inflammatoire -Antiallergique -Immunosuppressive -Métabolique (hyperlipémiante, insulinorésistance, rétention sodée et fuite potassique...)

Contre Indication: -Infection non contrôlée -Psychose -Diabète avec rétinopathie évolutive -HTA mal contrôlée -Ulcère gastro-duodénal évolutif

Effet Indésirables -Insuffisance surrénale secondaire -Intolérance au glucose -Hyperlipidémie -Retard staturo-pondéral -Rétention hydrosodée, hypokaliémie, alcalose -HTA -Myopathie des ceintures -Ostéoporose, ostéonécrose -Troubles cutanés -Excitation, troubles neuro-psy -Cataracte -Infectieuses

Utilisation: a) Cures prolongées Bilan préttt: -Recherche de foyer infectieux et ATCD -Clinique; Poids, TA, IDR, ECG -Bio; GAJ, iono, BL, ECBU -Radio; thorax, sinus et panoramique dentaire

Mesures adjuvantes: -Régime riche en K, Ca-Vit D, Protéines -Régime pauvre en Na, glucides et lipides -Si>3 mois traitement par biphosphonates Sevrage: Décroissance lente et progressive, relai à 5 mg par hydrocortisone puis test au synactène avant arrêt définitif

b) Cures courtes -Surveillance hospitalière de TA, K, ECG, Glycémie... -Arrêt brutal sans risque d'effet indésirable