Algodystrophie

De Mediwiki - Wiki des ECN medecine
Aller à : navigation, rechercher
Dialog-warning.png
Cette page est une ébauche. Elle mérite des améliorations.

Si vous voulez contribuer, cliquez simplement sur l'onglet modifier.
N'hésitez pas à corriger, compléter, modifier !!

Consultez également les autres pages dont le contenu est à réviser.


Mini fiche, item 221 : ALGODYSTROPHIE

  • Sd douloureux regional + signes vasomoteurs et trophiques sur structures sous cut, periatriculaires, osseuses distales.
  • Etiologie : TRAUMATIQUE +++, medoc, metabo, neurologique, grossesse, psy
  • Phase chaude jusqu' à 6 mois : horaire mixte, retentissement fonctionnel majeur, oedemes, troubles vasomoteurs, radio déminéralisation focale heterogene, interligne articulaire respectée
  • Examens ++++ : IRM et SCINTI osseuse au tc99 (qui fixe)
  • Phase froide ischémique : raideur et troubles trophiques, peau pale, froide et dépilée, retractions et atrophie
  • Traitement de l'algodystrophie : prévenir facteur favorisant, soutien psy, mise en décharge du membre, rééducation kiné douce progressive, traitement médicamenteux par calcitonine voire biphosphonates ?

Points clés du collège des enseignants : COFER [1]

  1. L’algodystrophie est un syndrome douloureux locorégional qui n’est pas stric­tement articulaire.
  2. Dans les 2/3 des cas, elle succède à un traumatisme.
  3. C’est un tableau inflammatoire articulaire et péri-articulaire, sans inflammation systémique (VS et CRP sont toujours normales).
  4. Le tableau diagnostique peut être très difficile notamment au début et dans certaines localisations profondes comme la hanche.
  5. La radiographie peut être caractéristique (déminéralisation mouchetée) mais l’interligne articulaire reste toujours normal.
  6. La scintigraphie et/ou l’ IRM sont capitales pour le diagnostic précoce, mais les anomalies ne sont pas constantes, ni totalement spécifiques.
  7. L’évolution est longue (6-24 mois) habituellement.
  8. Le traitement doit associer une kinésithérapie toujours indolore et des médi­caments dont l’effet est aléatoire.



Généralités en rhumatologie :

  • Toujours spécifier : horaire inflammatoire/mécanique
  • Examen bilatéral et comparatif
  • Ponction si épanchement + analyse bioch, bacterio, cyto et anapath du liquide !!!
  • Toutes nos fiches / nos fiches de rhumatologie